Chérie, on part en Malaisie / Notre animal fera parti du voyage

Si comme moi vous avez entendu tout et son contraire sur le fait d’emmener votre chien en Malaisie, j’espère que ce post pourra vous aider (pas de souci pour les chats)

Premièrement, une petite précision quand à la définition du terme « malaisien » :

La Malaisie est un pays musulman et ses habitants sont des Malaisiens (jusque -là rien de très compliqué). Parmi eux vous trouvez :

  • Les malaisiens « chinois » qui sont bouddhistes pour la majorité.
  • Les malaisiens « indiens , qui pour la plupart pratiquent l’hindouisme .
  • Les malaisiens « malais », qui eux sont de confession musulmane.

Ce petit résumé de la situation pour vous dire que :

OUI vous pouvez emmener votre chien car autant la majorité des malais ne les aiment pas et en ont peur (mais les tolèrent), autant pas de souci pour les chinois et les indiens (les malaisiens chinois et les malaisiens indiens, vous avez compris ? ).

L’Islam interdit la présence des chiens dans les maisons donc précisez bien à l’agent immobilier que vous avez un chien car si le propriétaire est malais il ne vous louera pas sa maison, autant gagner du temps. Le même problème se posera au moment d’engager une maid (objet d’un prochain post) .

NON les formalités ne se règleront pas en 5 minutes, donc on ne s’y prend pas au dernier moment et surtout on s’organise…

➡️ Il faut trouver un transporteur en Malaisie qui s’occupera de toutes les formalités pour l’importation de votre animal.

Je peux vous en conseiller deux :

 www.pets2malaysia.com/

www.mamadog.com.my, personnellement je suis passée par Mamadog (le nom a dû me plaire…Lennie est adorable) .

➡️ Vous aurez le choix entre voyager sur le même vol que lui ou le faire partir en fret.

Le fait qu’il n’y ait aucun vol direct entre la France et la Malaisie, complique sensiblement la situation. La 1ère option est certes séduisante mais ce sera à vous de vous occupez entièrement de votre toutou ou de votre chat, en prenant en compte certains paramètres:

-Respecter le temps maximal à ne pas dépasser entre le départ de France et l’arrivée à KL, et là le casse-tête commence…donc l’escale ne doit pas être trop longue mais pas trop courte non plus pour avoir le temps d’aller personnellement le récupérer, le promener,le nourrir, et repartir l’enregistrer sur le 2e vol….Après des heures passées  sur des sites de recherche, ça y est, l’itinéraire idéal est enfin sélectionné, vous êtes fiers de vous, et vous avez raison ! Vous envoyez donc fièrement un mail à votre transporteur en Malaisie  et partez vous coucher épuisée mais tellement heureuse d’avoir trouvé LA solution…

Au bout de 10 minutes le bip de votre boite mail retenti, il vous a répondu (déjà ?), et là c’est la douche froide : « L’avion se pose à 17h à KL et la quarantaine sera fermé » (je ne savais pas qu’une quarantaine fermait !). Pas le courage de rechercher d’autres itinéraires (de toutes facons il n’y en a pas 50…)

C’est donc avec un terrible sentiment de culpabilité que vous demandez à votre déménageur d’organiser le fret . Il fera cela très bien et sera ravi de vous le facturer (une petite fortune entre nous, mais quand on aime on ne compte pas, et puis si l’employeur de votre mari est sympa, ce sera pris en charge. On ne le traite plus du tout d’amnésique et on lui vouera une reconnaissance éternelle….).

Donc résumons :

L’’importateur en Malaisie s’occupe d’obtenir le fameux certificat d’importation et de vous réserver la quarantaine (en fait seulement 7 jours mais demander un local avec la clim’ car votre animal risque de ne pas apprécier ses 1ers jours à KL …)

Le déménageur se charge du fret et de trouver un correspondant local pendant l’escale pour vérifier que votre animal ne manque de rien.

C’’est tout ? C’est simple finalement !

Pas complètement…c’est là que vous rentrez en scène, et pour ne pas vous affoler tout de suite, je vous mets la check list à la fin du post…

Vous l’avez lu avant la fin ? Toujours motivés ? Tant mieux ! Je continue .

Votre chien s’est envolé, plus qu’une bonne semaine avant de le retrouver.

Je vous déconseille d’aller le voir en quarantaine, l’aéroport international est à 1h de route du centre ville et bien que je ne doute pas une seconde de l’amour que vous lui portez (l’excuse pour le laisser sur place était toute trouvée dans le cas contraire…), vous serez à l’abri de l’ennui à votre arrivée, donc pas besoin de se rajouter des AR quotidiens à l’aéroport.

En revanche demandez au transporteur d’aller le voir tous les jours,ne vous inquiétez pas, le  personnel de la quarantaine  ne leur fera aucun mal,en revanche ils ne vérifieront pas forcément qu’il ne manque de rien , notamment d’eau.

Vous ne regretterez pas de l’avoir fait venir, retrouver son animal à des milliers de kilomètres de son pays c’est très important et pas uniquement pour les enfants…

 

 

La fameuse check list !

-il doit être identifié (micro-puce), avoir plus de 6 mois, être depuis plus de 6 mois sur le territoire français, avoir ses vaccins à jour, être en bonne santé…

 

-Vérifiez auprès de votre vétérinaire que tous les vaccins sont à jour.

Si le rappel du vaccin approche il vaut mieux faire le rappel avant de partir, mais attention de le faire plus de 30 jours avant le départ ! Les vaccins doivent avoir été faits entre 30 jours et 1 an avant la date du départ) \

-. Photocopiez la liste complète des vaccins et la faire signer et tamponner par le vétérinaire.
– Effectuer un titrage anti-rabique pour anticiper son futur retour en France, à faire chez votre vétérinaire qui l’enverra dans un laboratoire agréé. Celui-ci sera valable à vie tant que les rappels des vaccins sont faits à temps. A faire 1 à 2 mois avant le départ (si le résultat n’est pas bon ça vous laisse le temps d’en refaire un autre, et attention de le faire avant les vaccins, car il faudra attendre 3-4 semaines après le vaccin sinon pour pouvoir le faire, le temps que les anti-corps soient créés)

– un certificat de bonne santé en anglais signé par votre vétérinaire (Veterinary Health Certificate) qui sera daté de moins de 7 jours avant la date du voyage (idéalement signé entre 4 à 3 jours avant le départ). Il faudra ensuite aller le faire certifier à la DDP de votre département, vous devez les appeler pour prendre RDV 4 jours avant. Le mieux étant de tout cumuler pour tout faire le même jour.

Les des DDPP de France ici : http://www.economie.gouv.fr/dgccrf/coordonnees-des-DDPP-et-DDCSPP

 

-Acheter une cage (certains déménageurs se chargent de le faire mais ce n’est pas toujours le cas) .

Il faut un modèle qui respecte les normes IATA, et qui se visse pour bien fermer la cage et éviter les risques d’ouverture.

Tout est sur leur site : http://www.airfrance.fr/FR/fr/common/voyage-en-avion/preparation-voyage/animaux-avion.htm
Et tu peux aussi les acheter chez eux :  https://shopping.airfrance.com/boutique/fr/E-SHOPPING-GRAND-PUBLIC3/Bagagerie/Animaux/Caisse-a-chat-petit-chien-PM-54x41x39cm/22883/index.htm
-N’oubliez pas de trouver des gamelles qui se clipent à la grille, une pour la nourriture et une pour l’eau.  http://www.polytrans.fr/chiens/nourrisseur/ecuelle-gamelle-seule/12412-ecuelle-de-cage-plastique.html

 

Je vous conseille de vous faire livrer la cage quelques jours avant le départ pour que votre chien ou chat y aille de lui -même et s’y habitue, y mettre des jouets, sa couverture …)

-Collez une photo en couleur de votre animal dans son passeport européen, au début avec son nom, et rajouter en anglais (à côté de celles en français) les infos de description de l’animal : nom, espèce, race, couleur, etc.

Le jour de son départ vous aurez donc : le passeport européen rempli, la copie des vaccins (qui sont sur son passeport votre vétérinaire et certifié par la DDPP, une copie de votre billet d’avion électronique, une copie du passeport du propriétaire).

Je vous conseille vivement de faire une copie voire 2 de tous ces papiers, d’en donner un jeu au transporteur en France, un accroché à la cage et l’autre envoyé par mail au transporteur à KL. On ne sait jamais ils peuvent les perdre… (j’avais suivi ce bon conseil donné par une expat à KL et je ne la remercierai jamais assez car ils avaient perdu la pochette pendant l’escale)

Attention aux races de chien non admis : bouledogue, pit bull, bull massif, bull terrier, dogo argentin. D’autres sont soumis à des restrictions comme le rottweiler, le doberman, bergers allemands, alsacien, belge et de l’Europe de l’Est, dogo canario. Se renseigner auprès du transporteur local.